Troubles psychiques et transformations sociales

Florence Weber, professeure à l’ENS

S1, 24h, 3 ECTS

Une semaine intensive du 27 septembre au 1er octobre 2021 à Jourdan (salle, horaires et programme des séances à préciser)

Ce cours est ouvert à tout étudiant.e ayant un projet ou une expérience d’enquête ethnographique dans le domaine de la santé.

Le cours présente les conditions actuelles des enquêtes auprès des personnes souffrant de troubles psychiques et de leur entourage dans différentes scènes sociales, en explicitant les différents types de dialogue, d’alliances et de conflits, entre psychiatrie et sciences sociales (histoire, sociologie, anthropologie sociale, démographie). Il propose d’examiner les liens entre les transformations sociales intervenues depuis 1990 à l’échelle mondiale et les troubles psychiques, pour contextualiser l’ethnographie des prises en charge de ces troubles au quotidien dans toute leur complexité.

Après une lecture de Marcel Mauss (Sociologie, psychologie, physiologie) qui restitue et prolonge les débats des années 1920, le cours présente des éléments de démographie en Russie, aux Etats-Unis et en Europe depuis 1990 (causes de décès et mouvements de population) pour défendre l’idée que les troubles psychiques sont des sentinelles des transformations sociales.

Il propose ensuite une tentative de modélisation des tournants dans les trajectoires individuelles, liés aux troubles psychiques, aux décisions d’orientation, à des moments d’ouverture ou de fermeture des possibles, en lien avec l’appartenance des individus à différentes scènes sociales et la diversité de leurs désaffiliations. Il expose ensuite plusieurs études de cas tirés d’une ethnographie des troubles psychiques menée en France depuis 2011, centrées (1) sur un quartier étudié depuis 1942, (2) sur des enfants d’enseignants dont les difficultés scolaires font l’objet d’une médicalisation, (3) sur des trajectoires individuelles au croisement d’une histoire de la maladie et d’une histoire de sa prise en charge, sur les difficultés de la vie quotidienne (4) à domicile et (5) dans différents établissements sanitaires et médico-sociaux. Certaines séances seront l’occasion d’écouter et de discuter avec les chercheur.es qui ont conduit ces ethnographies.