Troubles psychiques et transformations sociales

Florence Weber, professeure à l’ENS

S1, 24h, 3 ECTS

La journée du vendredi 1er octobre se déroulera de 10H30 à 16H30.

10H30-12H30 : Théo Boulakia, Justine Leret

13H30-16H30 : Astrid Chevance, Jean-Marc Goudet et Laetitia van der Bergen

Merci de lire Stéphane Latté et Richard Rechtman (2006), "Enquête sur les usages sociaux du traumatisme", à télécharger sur cette page.

Une semaine intensive du 27 septembre au 1er octobre 2021 à Jourdan (salle R2-03). Les séances ont lieu tous les jours de 8h30 à 10h30 et de 11h à 13h, ainsi que de 15h à 17h le jeudi et le vendredi. La validation suppose des lectures et des exercices distribués le lundi matin.

Ce cours est ouvert à tout étudiant.e ayant un projet ou une expérience d’enquête ethnographique dans le domaine de la santé ou de l’environnement.

Le cours replace les tentatives actuelles de dialogue interdisciplinaire entre sciences de la vie et de la terre et science des sociétés dans leur histoire. Il présente les enjeux de l’ethnographie économique dans les domaines de la santé et de l’environnement et explicite les conditions des enquêtes dans un cadre pluridisciplinaire. Il propose d’examiner les liens entre les transformations sociales intervenues depuis 1990 à l’échelle mondiale et les troubles psychiques, pour contextualiser l’ethnographie des prises en charge de ces troubles au quotidien dans toute leur complexité.

Après une présentation de l’ethnographie économique et une lecture de textes de Marcel Mauss de 1921 à 1938 (Sociologie, psychologie, physiologie), le cours défend l’idée que les troubles psychiques sont des sentinelles des transformations sociales, en s’appuyant sur des éléments de démographie (causes de décès et mouvements de population) en Russie, aux Etats-Unis et en Europe depuis la chute de l’Union soviétique jusqu’à la pandémie en cours, ainsi que sur une étude de cas localisée et historicisée. Il propose ensuite une tentative de modélisation des tournants biographiques liés aux troubles psychiques, selon l’âge d’apparition des troubles et leur nature, selon l’offre thérapeutique et les ressources sociales des individus. Cette modélisation est mise à l’épreuve de plusieurs recherches menées dans le cadre de la Chaire CNSA-EHESP Handicap psychique et décision pour autrui entre 2011 et 2018.

Enfin, la journée du vendredi 1er octobre sera consacrée aux conditions et aux modalités du dialogue entre sciences de la société et sciences du vivant (médecine, écologie), dans le cas de la santé mentale, de l’agriculture et de l’environnement.

Programme des séances :

Lundi 8h30 : Principes et méthodes de l’ethnographie économique appliquée à la santé et à l’environnement

Lundi 11h : Une ethnographie des troubles psychiques : où observer et dans quelles conditions ?

Mardi 8h30 : Troubles psychiques et transformations sociales (1). Eléments démographiques

Mardi 11h : Troubles psychiques et transformations sociales (2). Une étude de cas localisée (1942-2018)

Mercredi 8h30 : Quelles transformations sociales à l’échelle mondiale depuis 2008 ? (1) Révolution informatique et marchés du bien-être

Mercredi 11h : (2) Délocalisations et économie présentielle

Jeudi 8h30 : Un quotidien ébranlé. Des jeunes patients de la psychiatrie et leurs familles dans la France contemporaine, Pauline Blum

Jeudi 11h : Médecine et ordre scolaire dans un quartier populaire, Jean-Marc Goudet

Jeudi 15h : Modéliser les tournants biographiques liés aux troubles psychiques

Vendredi de 8h30 à 17h : Dialogue interdisciplinaires sur les questions de santé et d’environnement

Ecrire à Florence Weber florence.weber@ens.fr avant le 20 septembre pour signaler son intérêt.

titre documents joints