Parcours Droit

Le parcours Droit du Département de sciences sociales de l’ENS

Pour l’entrée au parcours Droit à travers le Concours d’entrée sélection internationale, voyez plus bas.

Étudier le Droit à l’ENS

Le parcours « Droit » du Département de sciences sociales de l’École normale supérieure propose aux normaliens une formation en Droit qui se compose de cours de Droit public et privé. Il s’agit de cours d’initiation et d’approfondissement pour les élèves souhaitant commencer cette matière (en appui à un parcours universitaire en Droit) ou simplement s’y initier lors de leur scolarité à l’ENS, ou encore dans le cadre de la préparation des concours administratifs.

Ces cours permettent d’acquérir un niveau L3 en Droit, puis de se spécialiser avec des cours de niveau Master, ainsi qu’un atelier d’actualité internationale, des séminaires de recherche et un séminaire d’élèves.

 

Concours d’entrée voie universitaire en Droit

Le parcours Droit recrute chaque année plusieurs étudiant-e-s en Droit, au sortir de la Licence 3 (les étudiants en L2 ou en M1 ne sont pas éligibles). Le concours d’entrée à l’ENS voie universitaire est ouvert à tous les étudiants et toutes les étudiantes de France et de l’étranger. Les candidatures de province sont vivement encouragées. 

Ces dernières années, nous avons recruté des étudiant(e)s venant des universités de Toulouse, Bordeaux, Rennes, Lyon, Montpellier, Bruxelles, Paris, etc.

Le parcours Droit privilégie les profils diversifiés et les candidat-e-s souhaitant étudier et rechercher le Droit dans une perspective pluridisciplinaire. 

Le concours d’entrée à l’ENS voie universitaire comprend un dossier (CV, résultats universitaires et projet de recherche avec bibliographie), un oral sur le profil et le projet des candidats, ainsi qu’un écrit (qui porte uniquement sur le thème choisi par le candidat pour son projet de recherche et n’est pas un examen de Droit).

Le parcours Droit recrute en priorité des étudiants en Droit (ou, mieux, des étudiants inscrits en Droit et dans une autre matière, ou qui ont suivi des cours dans d’autres disciplines) qui sont d’ores et déjà intéressés par la recherche et l’enseignement du Droit (sans, évidemment, qu’ils soient requis de leur part d’être certains de s’y destiner), notamment - mais pas obligatoirement - en Droit international, en Droit comparé, en histoire du Droit, en philosophie et théorie du Droit.

Une fois intégrés, ces étudiants continuent leur cursus de Droit à l’Université, dans le master 1 Systèmes juridiques et droits de l’homme co-habilité par l’Université Paris Nanterre et l’École normale supérieure (parcours « Droits de l’Homme », « Théorie et Analyse du Droit » ou « Histoire et Anthropologie du Droit »)tout en suivant en parallèle des cours et séminaires de Droit et d’autres disciplines (histoire, philosophie, sociologie, anthropologie, géopolitique, linguistique, etc.) à l’ENS. Ils bénéficient d’un suivi et de conseils individualisés dans la conduite de leur projet universitaire (tutorat par un enseignant de l’ENS). En plus d’un environnement stimulant, les étudiants recrutés bénéficient des infrastructures (logement, bibliothèque, cantine), des partenariats avec des institutions étrangères, des projets transdisciplinaires de recherche et de la vie associative de l’École.

Au terme de leur scolarité, les étudiants normaliens reçoivent le diplôme de l’École Normale Supérieure, à l’instar des normaliens recrutés par le concours voie CPGE et la Sélection internationale.

 

Procédure d’admission

Le concours s’effectue en deux phases : l’admissibilité et l’admission.

La phase d’admissibilité se fonde sur un dossier privilégiant les résultats académiques et surtout le projet de recherche.

Le dossier de candidature comprendra les pièces suivantes : 

  • Un formulaire de candidature à remplir en ligne ;
  • Un curriculum vitae (sans photo) ;
  • Une lettre de motivation (de 3 000 signes maximum, espaces non compris) dans laquelle le candidat exposera son projet d’études et ses projets professionnels ;
  • Un projet de recherche assorti d’une bibliographie (entre 8 000 et 12 000 signes, espaces non compris) ;
  • Une copie des diplômes (Baccalauréat et diplômes universitaires) ;
  • Des copies des relevés et bulletins de notes obtenues depuis le baccalauréat.

Les lettres de recommandation sont proscrites.

À l’issue de l’examen des dossiers, les candidats retenus sont convoqués pour deux épreuves d’admission : une épreuve écrite et une épreuve orale.

Les candidats peuvent présenter leur candidature dans deux départements mais ils doivent l’indiquer dans leur candidature. S’ils sont déclarés admissibles par ces deux départements ils devront choisir le département pour lequel ils passeront les épreuves d’admission. Les candidats qui sont intéressés par le Parcours politiques publiques sont invités à le faire savoir dans la lettre de motivation de leur dossier.

L’épreuve écrite, d’une durée de 3h, n’est pas un contrôle de connaissances. Elle porte sur le thème du projet de recherche du candidat. Il s’agit en général d’un commentaire de jurisprudence ou d’un texte de doctrine, éventuellement extrait de la bibliographie du projet. S’il peut s’agir d’un cas pratique, le format de l’épreuve n’est en tout cas pas celui d’une dissertation.

L’épreuve orale (20 min) comprend deux phases : 

- une présentation par le candidat de son parcours et de ses projets (projet de recherche et d’études, projet professionnel) d’une durée de 5 minutes maximum,

puis un entretien avec le jury. Cette épreuve ne porte pas sur des connaissances attendues mais est centrée sur la motivation des candidats (insertion dans l’École) et leur aptitude à défendre et interroger leur projet.

Les résultats finaux prennent en compte la qualité du dossier de candidature ainsi que les résultats des deux épreuves d’admission.

La liste principale établie par le jury du concours peut être complétée par une liste complémentaire classée.

Le calendrier du concours Normalien étudiant Lettres 2021 était le suivant :

  • Ouverture des candidatures en ligne sur le portail de candidature : 10 mars
  • Fin de dépôt des candidatures : 21 avril (minuit)
  • Réunion du jury d’admissibilité : 19 mai
  • Épreuves : du 7 au 12 juin 
  • Réunion du jury d’admission : 7 juillet

 

 

Quelques précisions concernant le projet de recherche

Le projet de recherche porte sur un sujet d’étude choisi par le candidat ou la candidate. Il doit expliquer pour quelles raisons le sujet retenu et/ou la manière dont il l’envisage est digne d’intérêt, à la fois de son point de vue (de son parcours, ses compétences, ses centres d’intérêt, etc.) et au regard de la littérature existante, des règles juridiques en vigueur, des décisions récemment rendues, d’événements récents, etc.

Le candidat ou la candidate doit problématiser le sujet retenu et émettre une thèse, ou au moins formuler des hypothèses. Il ou elle doit évoquer les recherches et réflexions qui pourraient valider ou invalider ces hypothèses, autrement dit exposer, même de façon simple, la façon dont il ou elle envisage d’étudier la question qu’il a formulée et problématisée.

La forme est libre mais le projet doit être clair, étayé et structuré.

Il n’est pas attendu d’un candidat qu’il présente un sujet de thèse ni qu’il arrive à l’audition en ayant déjà fait le tour théorique de son sujet.

En revanche, le jury sera sensible au caractère personnel de la recherche proposée (il ne s’agit pas d’une dissertation), aux capacités du candidat ou de la candidate à nourrir une discussion sur le sujet, et à adopter un certain recul critique vis-à-vis de sa démarche.

 

Concours d’entrée voie internationale en Droit

Les informations générales sur le concours voie internationale dans l’Ecole peuvent être trouvées ici :

https://www.ens.psl.eu/une-formation-d-exception/admission-concours/concours-selection-internationale-0/foire-aux

ou, en anglais, ici https://www.ens.psl.eu/en/academics/admissions/international-selection

Le concours d’entrée au parcours Droit par la voie internationale est ouvert, pour l’année universitaire 2022-2023, à partir du 12 octobre 2021.

Une fois le dossier examiné, le concours comprend un écrit (coefficient 1) et un oral (coefficient 2) au niveau du Département pertinent, puis d’un oral (coefficient 2) au niveau de l’Ecole.

• Dépôt des candidatures : Du 12 octobre au 9 décembre 2021 inclus

• Réunion du jury d’admissibilité : Le 18 janvier 2022 à 10h
 
• Épreuves orales : Du 7 au 16 février 2022 inclus

• Réunion du jury d’admission : Le 18 février 2022 à 10h

Les conseils relatifs au projet de recherche indiqués plus haut pour le concours normaliens étudiants sont également valables pour le concours "sélection internationale".